Deuxième édition du Baromètre Campus France TNS Sofres sur l’image et l’attractivité de la France auprès des étudiants étrangers
France, Madagascar

Deux ans après sa première édition, Campus France réédite le baromètre réalisé par TNS Sofres sur l’image et l’attractivité de la France auprès des étudiants étrangers. Cette année encore, notamment grâce à l’aide apportée par les membres du Forum et les Espaces Campus France dans la diffusion de l’enquête, plus de 20 000 étudiants à travers le monde ont accepté de répondre.
Trois populations d’étudiants ont été interrogées de juillet à octobre 2013 : ceux qui s’apprêtent à venir (ou qui découvrent tout juste la France), ceux qui sont en cours de séjour d’études et ceux qui ont fini leur séjour d’études.
 
Parmi les principaux enseignements de cette étude, la France reste une destination attractive, malgré une concurrence accrue (45% des étudiants qui choisissent de venir en France ont hésité avec un autre pays, ce qui représente une augmentation de 5 points par rapport à la précédente enquête). Les trois principales raisons de choisir la France tiennent dans la qualité de l’enseignement, la pratique de la langue française et l’intérêt culturel du pays. La francophonie et l’enseignement supérieur de fait offrent des bénéfices croisés, les étudiants étrangers choisissant la France pour leur pratique de la langue française ou l’envie de la pratiquer, et à l’inverse, le séjour d’études améliore le niveau de la langue et favorise la poursuite de liens amicaux et professionnels avec la France. Enfin, cette étude permet de mesurer l’apport de Campus France dans le choix de la France comme destination d’études.
 
Cette enquête permet d’identifier les évolutions par rapport à 2011 et apporte de nouveaux éléments de réponses à certaines questions comme l’impact qu’a pu avoir la circulaire Guéant ou l’importance de l’accueil des Français pour les étudiants étrangers. Retrouvez les résultats dans l’espace documentaire
 
Campus France remercie tous les étudiants qui ont accepté de répondre.

Source: 
Campus France